Voix fantômes. La littérature à portée d’oreille

Hart Nibbrig, Christiaan L. (2009). Voix fantômes. La littérature à portée d’oreille Paris: Van Dieren

Full text not available from this repository. (Request a copy)

Depuis l’étude de Derrida sur La voix et le phénomène, la voix a mauvaise réputation. Elle porterait la responsabilité de l’histoire du phonocentrisme. Dans la figure du “s’entendre parler” résiderait, selon Derrida, l’illusion d’une présence immédiate du sens – et avec elle la chimère du sujet dans la métaphysique occidentale. Dans cet essai, Christiaan L. Hart Nibbrig poursuit le phénomène de la voix dans la littérature et la philosophie occidentale. Pour ce faire, il s’oriente moins sur Derrida que sur Roland Barthes qui désigne la voix comme le “reste” du corps dans la langue : quelque chose qui est éliminé dans la langue (lue de manière muette, écrite). La voix a son lieu dans la surface de contact entre signifiant et signifié. Elle n’est plus présence et pas encore représentation, elle n’est plus tout à fait corps et pas encore tout à fait esprit. Voilà qui lui donne quelque chose de spectral, de fantomatique.

Item Type:

Book (Monograph)

Division/Institute:

Bern University of the Arts

Name:

Hart Nibbrig, Christiaan L.;
Hendriks, Clara and
Renken, Arno

Subjects:

B Philosophy. Psychology. Religion > B Philosophy (General)
B Philosophy. Psychology. Religion > BH Aesthetics
B Philosophy. Psychology. Religion > BJ Ethics
P Language and Literature > PN Literature (General)

ISBN:

978-2-911087-62-2

Publisher:

Van Dieren

Language:

French

Submitter:

Arno Renken

Date Deposited:

16 Jun 2020 10:46

Last Modified:

16 Jun 2020 10:46

Related URLs:

Uncontrolled Keywords:

Littérature Philosophie Voix

URI:

https://arbor.bfh.ch/id/eprint/11581

Actions (login required)

View Item View Item
Provide Feedback